Fédération des Syndicats
de Quartiers de Pessac

L’Établissement monétaire de Pessac

(réalisé d’après les informations consultables sur le site de la Monnaie de Paris)

Depuis près de 30 ans, les monnaies de circulation courante, qu’il s’agisse des monnaies françaises ou des monnaies étrangères, sont fabriquées dans l’usine de Pessac (Gironde). À partir du printemps 1998, l’usine a mobilisé l’essentiel de ses forces pour fabriquer les 8 pièces de l’euro « français » la monnaie unique de la communauté européenne avec son revers commun (la valeur faciale et la même gravure) possédant une face thématique propre à chaque pays, douze étoiles en cercle et le millésime. En 2005 près de 10 milliards de pièces auront été produites et le régime de croisière atteint.

Les capacités de production disponibles permettent de répondre à des commandes extérieures comme la réalisation de 600 millions de nouvelles pièces afghanes (1,2 et 5 afghanis) en 2005. L’établissement monétaire de Pessac est certifié ISO 9001.

Le Centre national d’analyse des pièces de Pessac (C.N.A.P.)

La Direction des monnaies et médailles participe à l’effort national et européen de lutte contre la contrefaçon des pièces en euros. A ce titre, elle accueille pour la France le Centre national d’analyse des pièces (C.N.A.P. ) basé à l’Établissement monétaire de Pessac.

Ce Centre a pour mission de collecter toutes les pièces présumées fausses sur le territoire national, ceci en s’appuyant sur la collaboration de différents partenaires : la Banque de France, les transporteurs de fonds, la Police. C’est au C.N.A.P. qu’il appartient de trier et d’analyser les pièces suspectes mise en circulation.
Le C.N.A.P. doit ensuite vérifier si les contrefaçons détectées correspondent à des types de faux déjà identifiés ou bien si elles constituent un nouveau type de contrefaçons. Dans ce dernier cas, les pièces sont transmises au Centre technique et scientifique européen (C.T.S.E. ) pour classification dans la base européenne de données sur les contrefaçons (Counterfeit Monitoring System).

Le C.N.A.P. dispose de l’aide du laboratoire de l’Etablissement monétaire de Pessac, de moyens important et de technologies de plus en plus performantes pour lutter efficacement contre les faussaires.
Le C.N.A.P. français est en contact permanent avec les autres Centres d’analyse des pièces de la zone euro. Il est également en rapport avec les forces de Police, tant à l’échelon européen (EUROPOL) que national (Office central pour la répression du faux monnayage).

Le Centre technique et scientifique européen à Pessac (C.T.S.E.)

Le site de Pessac a également été désigné au niveau européen, pour abriter, outre le C.N.A.P., le C.T.S.E. (Centre Technique et Scientifique Européen) qui analyse et classifie les pièces contrefaites en euros dans toute l’Europe. Ce centre agit dans le cadre de l’Office européen de lutte anti-fraude et au titre de la coordination technique des Etats membres en matière de lutte contre la fausse monnaie.