Fédération des Syndicats
de Quartiers de Pessac

GALATI (Roumanie)

Origines et réalisations du jumelage

C’est à partir de 1989 que des échanges ont eu lieu entre Pessac et Galati, aboutissant au jumelage de ces deux villes en 1992. Les premières actions du Comité de Jumelage envers Galati furent une aide matérielle (vêtements, médicaments, matériel médical et scolaire) à une population très démunie.

Simultanément, un autre type d’aide a été développé, celui de la formation tant d’employés de l’administration locale, de personnels soignants, d’étudiants. Des liens ont été tissés avec l’Université de Galati : des professeurs de l’Université de Bordeaux ont été chargés de cours à Galati et plusieurs étudiants de Galati ont reçu de la ville de Pessac une bourse de logement à la Cité universitaire, afin de leur permettre de terminer leur thèse dans de bonnes conditions de travail.

En 2005, une convention de partenariat entre le Pôle Universitaire de Bordeaux et l’Université de Galati a été signée, à l’initiative du Comité de jumelage.

Par ailleurs, des équipes de jeunes sportifs de Galati participent régulièrement à des rencontres internationales (football, basket-ball, rugby).

Cathédrale orthodoxe
Cathédrale orthodoxe
Église Precista
Église Precista
blason
blason

Situation géographique

Située au sud-est de la Roumanie à la confluence du Danube avec les rivières Siret et Prut, Galati, cinquième ville du pays avec une population de près de 330 000 habitants, représente un centre industriel important, dans les secteurs notamment de la sidérurgie, des constructions navales, du textile, de l’agro-alimentaire. Galati est également un port très important, sur le Danube, à 80 km de la Mer Noire.

Musée d'Art Visuel ( ancien Palais épicopal)
Musée d'Art Visuel ( ancien Palais épicopal)

Arts et histoire

La prospérité de la ville, à partir des XVIIe et XVIIIe siècles, a permis la fondation d’édifices cultuels, dont l’Église Précista, donation des marchands des villes de Galati et de Braila en 1647, est encore bien conservée. Ce monument ecclésiastique est une œuvre architecturale unique en cette partie du pays, grâce à des fortifications intérieures, qui lui confèrent le statut de citadelle de l’ancienne ville. Parmi les bâtiments les plus représentatifs, encore existants aujourd’hui, on peut citer le Palais administratif, le Palais des Enfants, le Palais de Navigation, le Musée d’Arts visuels. L’art monumental public est représenté par des statues dédiées aux personnalités culturelles et historiques de la ville et de Roumanie comme Costache Negri et Alexandru Cuza.

La Falaise du Danube, lieu de promenade au bord du fleuve, accueille le Champ des Sculptures en métal qui domine Galati par ses œuvres majestueuses, une spécificité absolue : symbole d’une ville industrielle très tournée vers la culture.

Les fêtes de Galati, organisées du 18 au 20 novembre, sous le patronage de Saint André, est l’événement qui constitue aujourd’hui l’apogée des manifestations culturelles et artistiques de Galati. Toutes les institutions, les écoles, les églises organisent des manifestations avec le soutien de la Mairie, du Conseil de Judet et de l’évêché.

Théâtre dramatique
Théâtre dramatique
Conseil régional
Conseil régional

Réunion de la commission Galati le 3ème lundi de chaque mois.

Responsables de la commission : Odette Eyssautier et Robert Piccirillo