Fédération des Syndicats
de Quartiers de Pessac

Des figures de la Résistance de Pessac

EXTRAITS DU SERMENT DE LA RÉSISTANCE

« Nous Résistants
Nous jurons de n’oublier jamais nos martyrs et nos morts et de n’accepter
Ni qu’ils soient accaparés par les uns,
Ni qu’ils soient insultés par les autres.
Nous jurons, dans le respect des croyances et des opinions, de rester unis comme les couleurs de notre drapeau,
Pour défendre la liberté de l’Homme

Et l’indépendance de la France. »

LE DEVOIR DE MÉMOIRE

« Quand la mémoire faiblit,
Quand elle commence, comme une fragile falaise rongée par la mer et le temps,
à s’effondrer par pans entiers dans les profondeurs de l’oubli,
C’est le moment de rassembler ce qui reste,
Ensuite il sera trop tard. »

In « La bataille du silence » de Jean Brulet dit VERCORS

Avertissement. Ce travail de mémoire repose sur des documents et des témoignages qui nous ont été communiqués. Il peut être complété, rectifié le cas échéant, sur les mêmes bases « objectives ». C’est pourquoi il est fait appel à toutes les bonnes volontés pour fournir des photos, écrits, souvenirs sur les personnages, lieux, institutions cités et contribuer ainsi, à notre mesure, à l’écriture de cette page d’histoire.

Nous commençons par André DANGLADE, issu d’une famille pessacaise implantée depuis longtemps, qui va jouer dans la Résistance un rôle local mais également régional touchant le grand sud-ouest avec son ami d’enfance Lucien NOUHAUX fondateur du Corps-Franc « MARC » dont il sera l’adjoint.

Il convient particulièrement de remercier le service de documentation du Centre Jean Moulin et surtout Jehan-Hélie DUMARCHAT, frère de Jacqueline, la fiancée d’André.

 

Monument de la Résistance
Monument de la Résistance